La démarche MAVIA, lancée par l’olympienne Kathy Tremblay, se base sur trois grands besoins qui supportent la motivation: le sentiment de compétences, l’autonomie et les connexions sociales. Ce texte, le premier d’une série de trois, se penchera sur le besoin de connexions sociales.

La démarche MAVIA de BougeBouge est un acronyme qui signifie Motivation Autodéterminée à la VIActive. Elle vise à stimuler et à soutenir la motivation, à bouger notamment, grâce à des leçons tirées d’expériences personnelles de Kathy Tremblay et à des recherches scientifiques.

L’humain est ainsi fait: si on s’engage envers quelqu’un à faire un truc en particulier, il y a beaucoup plus de chance qu’on l’accomplisse. Cette notion d’engagement, et ainsi de connexions sociales, est hautement importante dans la motivation. Kathy y va d’un exemple bien personnel : « Quand mon cadran sonnait à 5 h 30 le matin en prévision d’un entraînement de natation, il y avait toujours un moment où je me disais que je n’irais pas, que j’étais fatiguée et blablabla. Je me souvenais que j’avais dit à mes coéquipiers que j’y serais. Je savais qu’ils m’attendaient avec mon coach. Pas le choix. Je devais me lever et y aller. »

Ainsi, que ce soit à l’école, dans le sport ou simplement pour une tâche ménagère, le simple fait de dire « Je vais le faire » à une autre personne décuple vos chances d’y arriver. C’est la force des connexions sociales.

Bouger avec qui?

Voilà une question qui peut sembler sans réponse pour plusieurs.

« Le principe derrière l’importance des connexions sociales est bien simple mais il peut paraître plus compliqué à mettre en pratique », explique l’ancienne triathlète. Par exemple, vous voulez vous mettre au kayak mais vous ne connaissez personne qui en fait. Vous oubliez le projet? C’est souvent là l’erreur. En tentant l’expérience, vous allez nécessairement faire la rencontre de personnes qui font déjà du kayak. Vous avez un point en commun dès le départ! », lance l’olympienne qui a elle-même rencontrer son mari de cette façon. Conséquemment, vous avec l’occasion de créer vos propres connexions sociales.

L’autre option est de commencer la pratique d’une nouvelle activité avec quelqu’un que vous connaissez. « Il n’y a pas mauvais côté dans l’importance des connexions sociales: soit vous vous faites de nouveaux amis, soit vous renforcer vos liens avec votre entourage, conclut Kathy. Qui dit mieux? »

Pour en apprendre davantage sur comment vous pouvez influencer positivement votre entourage, cliquez ici.