BougeBouge vous emmène dans un parcours de découvertes dans le Quartier Centre-Sud, aussi appelé le Faubourg à la Mélasse!

Carte du BougeBouge Tour Centre-Sud

Télécharge l’application

L'Asile de la Providence

La place Émilie-Gamelin

La Place porte le nom d’Émilie-Gamelin, sœur de la Providence. Elle a créé, en 1843, un asile pour venir en aide aux gens pauvres et malades. Cet asile prenait toute la place du parc et ce, pendant plus de 100 ans. 

En 1964, il fut détruit pour la construction de la station de métro Berri-De-Montigny. L’Asile avait été remplacé par un stationnement où il se passait des choses louches et criminelles! Finalement, pour les 350 ans de Montréal en 1992, le stationnement fut transformé en Parc. Il porte le nom de la religieuse qui avait fait tant de bien aux gens du quartier il y a plus de 150 ans.

 

Maintenant traversez la rue Sainte-Catherine et dirigez vous vers l’est.

.

La Galerie Blanc pendant l'été

La Galerie Blanc

Galerie Blanc est une Galerie d’art à Ciel Ouvert. Elle est accessible Jour et Nuit. Beau Temps, Mauvais Temps. Son but est de rapprocher les gens à l’art.  La galerie, créée en 2017, vous fait découvrir 3 ou 4 artistes par année.

Comme la Galerie est ouverte toute l’année, on vous invite à revenir souvent. Ce qui vous a touché une soirée chaude de Juillet peut être très différent de ce qui vous émerveillera un matin de février dans la neige.

Continuez vers l’est sur Sainte-Catherine et rendez-vous à la rue Panet.

L'ancien Parc de l'espoir

Le Parc de l'espoir

Ce parc a été créé à la mémoire de toutes les victimes du SIDA. Il est le résultat de messages de sensibilisation que la communauté LGTBQ+ voulait envoyer aux Montréalais. Son emplacement n’est pas un hasard : Le Parc qui a été créé au milieu des années 90 est situé en plein cœur du Village Gai de Montréal.

    Tournez maintenant à droite sur Panet et dirigez vous vers le sud. Vous allez traverser le Boulevard René-Lévesque.

La vieille tour de Radio-canada

Radio-Canada

Pour la construction de Radio-Canada en 1964 on a dû détruire plus de 600 logements dans ce qu’on appelait le Faubourg à la mélasse. Pour faire place à la tour de 23 étages, aux studios et au stationnement, c’est presque 5000 personnes qui se retrouvèrent à la rue.  La plupart des grandes émissions de télés sont encore tournées dans ces studios mais très bientôt, elles seront déménagées un peu plus à l’est sur René-Lévesque dans ces nouveaux studios ultra-modernes. Dans la vieille tour brune, on va emménager des condos, les studios seront transformés en commerces et le stationnement en espace vert.

Continuez vers l’est jusqu’à la rue Papineau et traversez là.

La carte du Square Papineau dans les années 1800

Le Square Papineau

       En ce moment, le Square Papineau n’est pas un endroit où les gens viennent relaxer étant situé en plein milieu de deux rues qui sont presque aussi achalandées que des autoroutes. Par contre, à la fin des années 1700, il y avait ici un marché. La brasserie Molson qui est juste derrière existait déjà et ça emmenait beaucoup de monde dans le secteur. Aussi, beaucoup de bateaux s’arrêtaient dans le port qui est juste à coté et débarquaient leurs marchandises pour les vendre au marché.

Continuez vers l’est jusqu’a la rue Delorimier. Ensuite descendez vers le sud, vers la rue Notre-Dame. Traversez la rue Delorimier.

La pendaison des Patriotes à la Prison du Pied-du-Courant

La Prison du Pied-du-Courant

L’édifice que vous voyez de l’autre côté de De Lorimier a été une prison de 1835 à 1912. On la reconnaît surtout pour être la prison des Patriotes; ces Canadiens Français qui se sont rebellés contre l’autorité anglaise en 1837 et 1838. Beaucoup d’entre furent pendus sur un échafaud bâti sur le mur devant la Prison.  Aujourd’hui, il y a un musée en mémoire des Patriotes à l’intérieur mais le bâtiment est surtout utilisé par la Société des alcools du Québec avec des bureaux et des entrepôts de bouteilles de vins.

Remontez ensuite vers le nord sur la rue Delorimier, traversez là et allez jusqu’a la rue De Maisonneuve.

La courbe du Pont Jacques-Cartier

Le Pont Jacques-Cartier

Pour construire le Pont Jacques-Cartier en 1930 on a du détruire beaucoup de maisons et d’usines. Dès le départ, on l’a surnommé le Pont Croche, parce qu’à l’entrée du Pont du côté de Montréal (là ou êtes présentement) Le pont courbe vers l’ouest à cause du propriétaire d’une usine à savon qui refusait d’être exproprié. La courbe a d’ailleurs causée plusieurs accidents sur le pont dans les premières années. L’usine qui est à l’origine de la courbe est encore là, c’est celle que vous voyez au nord avec la grande cheminée au centre.

 

Sur de Maisonneuve, dirigez vous à gauche vers l’ouest jusqu’à la rue Dorion. Sur Dorion, tournez à droite vers le Nord jusqu’à la rue Des confise

Le Parc des Faubourgs

Parc des Fauxbourgs

Le parc des Faubourgs est un grand espace qui se rend de l’endroit où vous êtes (rue des confiseurs) jusqu’à à la rue Ontario. À la fin de l’ère industrielle et à la suite de la construction du pont, beaucoup d’usines et d’entrepôts ont été détruits ce qui laissa la place pour aménager ce parc. Le chemin que vous empruntez qui se rend jusqu’à Papineau est l’unique chemin possible si vous voulez traverser le pont à pied ou en vélo.

Continuez sur la rue des confiseurs jusqu’à Papineau. Traversez la rue Papineau et dirigez vous jusqu’à la rue Ontario.

La salle du Lion d'or

Le Lion d'or

Le Lion d’or était avant l’hôtel Papineau. Il a été construit en 1923 pour accommoder les gens qui construisaient le Pont Jacques-Cartier. C’était une femme, Leda Duhamel, qui était propriétaire de l’établissement ce qui était très rare à l’époque. C’est en 1930 que l’Hôtel s’agrandit que l’on construisit le Cabaret : Le lion d’or.  C’est dans les années 40 et 50 que le Cabaret a connu ses meilleures années. Années pendant lesquelles le crime organisé faisait rage et Lion d’or en était un pôle important. Vous pouvez voir sur son mur ouest une murale de la chanteuse Alys Robi qui a souvent envoûté les clients du Lion d’or. La salle de spectacle est toujours active de nos jours, sans le crime…

Continuez vers l’ouest sur Ontario, jusqu’à la rue Panet. Traversez Panet et dirigez vous vers le sud jusqu’à la rue Lalonde.

La confiture produite dans l'usine

L'Usine C

L’Usine C est de nos jours est une très jolie salle de spectacle où on y présente surtout du théâtre.  Évidemment, vous vous doutez que le bâtiment est une ancienne usine. De 1915 jusqu’aux années 70, les Confitures Raymond fabriquaient des confitures de fruits qui embaumeaient tout le quartier. C’est la compagnie de Danse Carbone 14 qui décida de transformer l’usine en salle de spectacle en 1995. Aujourd’hui la partie la plus au sud de l’usine a été transformée en condos.

 

Prenez la rue Lalonde jusqu’à la rue de La Visitation. Descendez la rue De La Visitation jusqu’au Parc des Joyeux-Vikings. Entrez dans le Parc.

Les incendies de 1974

Les Petits Parcs de Centre-Sud

En 1974, il y eu une important grêve des pompiers à Montréal. Du 31 octobre au 2 novembre, ce sont des dizaines de maisons du secteur ou vous êtes présentement qui sont complètement détruites par le feu. Des rumeurs disent que certains propriétaires de ces maisons auraient payé un pyromane pour mettre le feu à leur taudis (qu’il aurait couté très cher de rénover). Certaines de ces maisons seront reconstruites mais plusieurs  seront transformées en petits parcs qui agrémentent beaucoup le quartier.

 

Sortez à la rue Beaudry, Tournez à gauche jusqu’à Robin. Sur Robin continuez vers l’ouest jusqu’a la rue Wolfe.

Le Marché au début du 20ième siècle.

Le Marché Saint-Jacques

Le Marché St-Jacques est un des plus vieux marché de Montréal. Il a été construit en 1872. Dirigez vous vers le nord vers l’arrière du Marché. Tournez à gauche et allez jusqu’à la rue Atateken.Des bouchers occupaient l’intérieur du marché tandis que les maraichers étaient disposés tout autour. 

En 1931, Pendant la grande crise économique, le marché est complètement reconstruit avec le style art déco qu’on lui connait aujourd’hui. Avec la popularité grandissante des supers marchés et la vente du bâtiment à un promoteur qui voulait en faire des condos, le marchés a complètement perdu ses commerces d’alimentation avec le temps. 

Aujourd’hui c’est le supermarché Super C qui occupe son espace intérieur.

La Piscine qui est devenue un Musée.

L'Écomusée du Fier Monde

Sur votre droite, l’Écomusée du fier Monde Ce musée présente une exposition permanente sur l’histoire du quartier et quelques expositions temporaires d’œuvres d’artistes locaux. Avant d’être un musée, le bâtiment était un bain public, c’est-à-dire une grosse piscine. Il a été construit  en 1927, dans une période ou Montréal avait des gros problèmes d’hygiène.

Les familles très nombreuses vivaient entassées les unes sur les autres, dans des petits appartements sans eau courante. C’est donc à ce moment que la ville décida de construire des bains un peu partout dans les quartiers plus pauvres pour permettre aux gens de se laver un petit peu.

Continuez vers le sud jusqu’a Ontario. Taversez Ontario et Atateken. Continuez sur Ontario jusqu’à la rue Berri.

l'intérieur de la grande bibliothèque

La Grande Bibliothèque

La grande bibliothèque donne accès  gratuitement à plus de 3,5 millions de documents dont 2,3 millions de livres! C’est la plus grande bibliothèque du Québec et la plus fréquentée de toute la francophonie! La Bibliothèque a ouvert ses portes en 2005 et à ce moment-là on y  a transféré 4 000 000 de documents de partout à travers le Québec mais en grande partie de la bibliothèque sur Sherbrooke en face du Parc Lafontaine. La collection de la bibliothèque se divise en deux parties : La collection universelle et la collection nationale.

Voilà c’est qui termine le BougeBouge Tour: Centre-Sud (arrondissement Ville-Marie). J’espère que vous avez apprécié. Venez nous faire vos commentaires sur la page Facebook!.