Contrer le stress chez les enfants par le sport

Contrer le stress chez les enfants par le sport

Le monde dans lequel nous vivons en est un de performance et de rapidité d’exécution. Ce phénomène a un prix: manque de sommeil, stress, problèmes de santé, mentale notamment, pour ne nommer que ces exemples. Les études montrent aussi que les enfants sont de plus en plus stressés et anxieux. Est-il possible de contrer ce cycle?

L’angoisse de performance est bel et bien présente chez les enfants d’âge scolaire. Il est possible de faire un lien avec la vie de leurs parents. En effet, avec les besoins de dépassement dans le but d’obtenir de l’avancement professionnel ou un meilleur salaire que s’imposent les adultes, ces derniers influencent la jeune génération. Les parents jouent leur rôle de modèle auprès de leurs enfants. Recherche des meilleures notes, volonté d’être le premier sont les équivalents pour les enfants de ce que désirent leurs parents.

La bonne nouvelle est qu’ils existent des solutions concrètes et relativement aisées d’aider vos enfants à combattre le stress et l’anxiété générés par ce besoin de performance. Une d’entre elles n’est nulle autre que le sport!

Faire travailler les hormones

Le corps humain, selon les situations, produit des hormones. Ainsi, la sérotonine sera relâchée en cas de stress persistant alors que la dopamine est reliée au plaisir. C’est l’hormone de la récompense.

Il se trouve justement que la pratique d’un sport engendre la production de cette dernière hormone. Voilà pourquoi on se sent si bien après une longue course alors qu’elle a plutôt été souffrante. La dopamine est ainsi dernière notre volonté de retourner courir le lendemain.

L’activité physique est aussi une occasion pour le corps de relâcher des endorphines qui sont aussi associées au bien-être et au plaisir. Pendant la période d’effort, elles inhibent les sensations de douleur.

La production quotidienne de grandes doses de ces hormones du plaisir est un outil pour contrer les effets du stress. La clé est l’équilibre hormonal.

D’autres bienfaits

Le sport, c’est connu, est aussi un atout pour développer des atouts sociaux chez les enfants. Par exemple, il est une source d’apprentissage sur la notion de l’échec. La recherche de performance place l’échec comme le pire des cauchemars alors qu’il est tout à fait normal dans le sport. Un échec sportif est une occasion d’apprendre et s’améliorer. Ainsi, l’activité physique devient un moyen pour apprendre à relativiser les échecs.

Les activités de groupes ou les sports d’équipe sont aussi de belles écoles pour les enfants. Ils peuvent y apprendre à bien interagir avec d’autres enfants ainsi qu’à surmonter collectivement des obstacles et ainsi à vivre moins de stress dans des situations difficiles.

La mission de BougeBouge

BougeBouge a pour objectif de faire bouger les jeunes en leur offrant des expériences positives et constructives. Cette mission passe notamment par un volet parascolaire. Plus précisément, nous appuyons des écoles dans la mise sur pied de club de course afin de permettre aux participants de bouger régulièrement pendant la semaine. Ils en tirent ainsi des bienfaits qui vont bien au-delà de la performance sportive.

Vous voulez en apprendre davantage sur ce service? Communiquez avec nous dès maintenant au info@bougebouge.com.