Activité physique: autonomie et maîtrise de ses actions

Activité physique: autonomie et maîtrise de ses actions

La démarche MAVIA, lancée par l’olympienne Kathy Tremblay, se base sur trois grands besoins qui supportent la motivation: le sentiment de compétences, l’autonomie et les connexions sociales. Ce texte, deuxième d’une série de trois, se penchera sur le besoin d’autonomie.

La démarche MAVIA de BougeBouge est un acronyme qui signifie Motivation Autodéterminée à la VIActive. Elle vise à stimuler et à soutenir la motivation, à bouger notamment, grâce à des leçons tirées d’expériences personnelles de Kathy Tremblay et à des recherches scientifiques.

Ce besoin est certainement le plus facile à expliquer mais le plus difficile à appliquer. C’est encore plus compliqué si on veut motiver quelqu’un d’autre. En version courte, le besoin d’autonomie correspond au désir que nous avons tous de nous sentir maîtres de nos actions. Nous faisons face à une série de choix mais la décision nous revient. Simple, non?

Voici un exemple classique. Imaginez un enfant de 11 ans. Il joue au hockey depuis qu’il a 6 ans. Il aime bien ça, il s’est fait des amis mais le hockey n’a jamais été son choix. Il joue sans trop savoir pourquoi. Deux ans plus tard, il laisse tout tomber. Il ne veut plus jouer. Ses parents lui parlent du soccer ou du baseball mais tous ses sports le rebutent. Il vit un décrochage physique et devient sédentaire. Son besoin d’autonomie n’a jamais été comblé.

L’importance des choix pour l’autonomie

Ce scénario se répète sans cesse. Il existe une solution relativement simple pour renforcer le sentiment d’autonomie chez les jeunes: proposer des choix.

Ainsi, plutôt que d’imposer un sport, un parent ou un éducateur peut offrir une liste dans lequel le jeune choisira. Sortons du sport un moment. Si vous détestez le jeu Monopoly et c’est le seul que vous avez sous la main, vous risquez de passer votre tour et faire autre chose. Si, d’un autre côté, on vous propose les échecs, les dames et un jeu de cartes en plus, vous avez plus de chances de trouver votre compte.

Ainsi, pour combler le besoin d’autonomie du jeune de 11 ans de notre exemple, ses parents auraient pu lui laisser la pleine latitude quant à son choix.

Cette approche d’encouragement de l’autonomie détient une place importante dans l’organisation des BougeBouge. En effet, nous nous faisons un devoir de proposer, deux, trois et même quatre sports par événement. La course à pied n’est pas votre tasse de thé? Pourquoi ne pas essayer le kayak, le zumba ou le yoga? L’important pour nous est de vous voir bouger et vous amusez.

Qu’allez-vous faire pour combler votre besoin d’autonomie? Commencez par vous inscrire à une BougeBouge près de chez vous!